• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse réagit à la diffusion du Rapport Verreault

Montréal, le 1er mai 2018 – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a pris connaissance aujourd’hui du rapport de la consultante Lise Verreault et de ses recommandations, dans le cadre d’un mandat que lui avait confié la ministre de la Justice.

Pour le président par intérim de la Commission, Philippe-André Tessier, « Le Rapport Verreault apporte des recommandations importantes et nous allons examiner celles-ci avec sérieux et ouverture. Actuellement, améliorer la qualité de nos services est au cœur de toutes nos actions. C’est donc avec la plus grande attention que nous allons analyser ce rapport afin de profiter de cet avis externe sur le fonctionnement de notre institution. »

Le rapport dresse un portrait de la situation à l’automne 2017. Concernant la gouvernance, la Commission souligne que mis à part deux départs récents, tous les postes de membres de la Commission et de gestionnaires qui étaient vacants l’an dernier ont été comblés.

« Les employés de la Commission sont engagés et professionnels. Ils ont poursuivi leur excellent travail malgré les récents changements au sein de la haute direction et regardent vers l’avant. Au-delà de la présidence, il y a toute une organisation qui assure le fonctionnement quotidien des opérations de la Commission, ce que je constate depuis mon arrivée, » a affirmé M. Tessier.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source :
Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.